La nécessité de puits de carbone

Une forêt en croissance se comporte comme un puits de carbone, c’est-à-dire que le flux de carbone entrant dépasse le flux de carbone sortant. Dans une forêt en équilibre par contre (donc une forêt plus âgée), le bilan respiratoire compense le flux entrant de carbone : le bilan carbone est nul. Pour qu’une forêt se comporte comme un puits de carbone, il est donc nécessaire d’exploiter une partie du bois pour que le CO2 stocké ne soit relargué naturellement dans l’atmosphère (Casset et al., 2015).

La forêt à l’état d’équilibre

La forêt à l’état d’équilibre